Valais Magazine - Wednesday 25 April 2018
Accueil arrow L'Immobilier au sommet
Économie
Réussites & Entreprises
L'Immobilier au sommet
Histoire
La Légende de Farinet
NOSTALGIE 19 JUILLET
Terroir
Coups de Coeur Vignoble
Club Oenologie à Verbier
Gourmandises
Coups de Cœur Restaurants
Cours de Cuisine en Valais
Vivre en Valais
Le Valais de ma grand mère
Les Astuces de Mamie Mado
Loisirs et découvertes
Verbier lance un défi
100 Bougies pour Balthus
Bien-être
Les Plantes de Montagne
Boutique
Saveurs & Parfums du Valais


IMMOBILIER :LA CRISE N'ATTEINT PAS LES SOMMETS
 Calcul aussi simple que désespérant. Un couple moyen, ayant un revenu mensuel de 6 000 francs (la moyenne supérieure des salariés des stations) et un apport initial de 80 000 francs, devra emprunter sur 30 ans pour  acheter un bien de 290 000 francs. Par comparaison, à Verbier, un appartement de 60 m² se vend entre 400 000 et 900 000 francs!  Autant le dire, la crise qui secoue l'immobilier européen ne semble pas affecter pour le moment les stations valaisannes. Elle souligne en revanche désormais l'accès quasi impossible des populations locales à la propriété en altitude

 Image

Les Chantiers qui restent tres importants en stations concernent des biens de plusieurs millions de francs

Par Gilbert Maurice de Valais-Magazine.ch 

 Surchauffe à Verbier, extension sur Nendaz, développement colossal à Zermatt et projets en cours à Champéry, les Alpes bourgeonnent de toutes parts.
Pourtant, dans son Plan directeur Cantonal de tourisme intégré, le Conseil d’Etat affirmait déjà en 1999 que l’on pouvait constater une «surchauffe du secteur de la construction de résidences secondaires» et encourageait à préserver le capital de base «paysage» afin que son équilibre ne soit pas menacé par cette surcharge et «l’éviction des autochtones du marché immobilier».

La Tendance s'accentue
pour les investissements étrangers
 
Il y a plusieurs phénomènes qui, s’ajoutant les uns aux autres, favorisent cette tendance aux investissements étrangers en Suisse. Tout d’abord les moyens de transport. Avec Easy Jet, les Anglais sont à 100 Frs du Valais et à quelques heures. Et la Suisse bénéficie plus que jamais de sa réputation de qualité et de tranquillité. A cela viennent s’ajouter des taux hypothécaires nettement inférieurs à nos voisins. Enfin, malgré une hausse importante des prix de l’immobilier, les objets restent plus avantageux en Suisse qu’en France par exemple.

 Verbier sous bannière anglaise ?

Malgré le sentiment de saturation sur place, Verbier est pourtant  confrontée à un projet d'envergure.  TéléVerbier, apres avoir investi plus de 270 millions depuis sa création dans l’immobilier comme dans le transport, vient de vendre à un groupe de promoteurs des terrains pour plus de 30 millions sur le site de Médran. Le projet en question, à 130 millions, prévoit la construction de complexes hôteliers, appartements, galeries marchandes. Pour Verbier, selon Eric Balet, directeur de Télé Verbier cité par le Régional
 «c’est la déferlante. On dirait que les Anglais découvrent le Valais.» 

Les prix grimpent à Nendaz

Nendaz commence à en ressentir les bienfaits. Bien que les prix restent nettement inférieurs à ceux de Verbier, ils avoisinent tout de même les 8’500 Frs au m2, contre 17’000 à Verbier mais sans finitions! Là encore, grâce à Easy Jet, la clientèle anglaise (vacanciers comme investisseurs) est en hausse alors que la présence des Suisses est d’à peine 20%. Plus italienne, Crans-Montana s’ouvre également désormais aux anglophones qui cherchent d’autres stations que Verbier et Zermatt.
Si Nendaz était hier considérée comme une station bas de gamme où l’on trouvait un 4 pièces pour 200’000 Frs., il faut aujourd’hui compter le double. Ici comme ailleurs, les appartements de luxe sont les plus prisés, si possible avec Wellness, piscine et finition haut de gamme pour des surfaces rarement inférieures à 120m2.

Loeche sous drapeau tricolore !

Tout dépend toujours de ce que l’on recherche. Car si les prix grimpent à Verbier, Zermatt, Saas-Fee ou Crans-Montana, l'immobilier reste raisonnable aux Portes du Soleil ou à Loèche-les-Bains.
A Loèche, depuis 5 ans, peu de nouveaux chalets ont été construits pour les vacanciers. Les objets qui ont été achetés il y a une vingtaine d’année sont en train d’être revenduspar la 2e génération qui trouve moins d’intérêt à garder un lieu de vacances permanent.
Bien que Champéry ait aussi ces grands projets (complexes sportifs et appartements), elle conserve son aura de station traditionnelles et familiale à des prix que l’on peut diviser par deux en regard des stars des Alpes. Cette fois ce sont les Français qui figurent parmi les premiers investisseurs...

 
Wednesday 25 April 2018
Fête de Saint Marc
seminaire verbier

Voici quelques données concernant le Valais et ses dispositions fiscales et sociales à l'attention des investisseurs ou de futurs résidents

FISCALITE EN VALAIS
Pas de taxe professionnelle.
Pas d'imposition sur les plus-values.
Impôt société (sur résultats distribuables):
taux effectif entre 14% et 21 %.
Impôt sur les successions: 0 % en ligne directe. 
Impôt sur le bénéfice à 0 % pour les sociétés holding
et de 0,02 % sur les fonds propres.
Fiscalité à forfait pour les personnes physiques étrangères
résidant en Valais n'exerçant pas d'activité lucrative
et ayant transféré le centre de leurs intérêts

LEGISLATION TEMPS DE TRAVAIL EN VALAIS
Horaire légal: 42 h 50.
Jusqu'à 45 h dans certaines professions.
Heures supplémentaires non contingentées majorées de 25 %
à partir de la 61e heure supplémentaire effectuée dans l'année civile.
Aucune rémunération en plus lorsque le temps de travail supplémentaire
est compensé par un congé de même durée

SALAIRES EN VALAIS
Charges patronales:  18 % du salaire brut en moyenne.
Charges salariales: 10 % plus retraite par capitalisation (LPP).
Au-delà: retraite complémentaire avec défiscalisation
Contrat de travail et règlement interne de l'entreprise sont les éléments déterminants dans la relation employeur-employé

Ce qui vous attire en Valais
 


Recevoir du HTML?